Agir pour le climat Med-COP TANGER 2016

Agir pour le climat. Les acteurs des territoires de la Méditerranée s’engagent pour la lutte contre les changements climatiques. La MedCOP climat de Tanger qui a réunit ees parties concernées par l’action en Méditerranée, sera celle de la mise en oeuvre des décisions.

Le bassin Méditerranéen, « point chaud » du changement climatique. C’est une zone particulièrement exposée aux changements climatiques, un des 25 « hot spots » au niveau mondial.

Les plus gros émetteurs d’émissions de GES sont les pays de la rive Nord de la Méditerranée (France, Italie, Espagne notamment), ainsi que la Turquie. En parallèle, les émissions des pays de la rive Sud du bassin Méditerranéen tels que le Maroc, l’Egypte, ou encore la Tunisie, ont augmenté assez rapidement, parallèlement à leur développement économique. Pourtant, le contexte de forte croissance démographique, des ressources naturelles limitées, des moyens financiers restreints et d’impératifs sociaux à court terme réduisent significativement la capacité d’adaptation des pays d’Afrique du Nord.

La Méditerranée illustre parfaitement la problématique mondiale du changement climatique et le clivage Nord-Sud. L’organisation de la MedCOP Climat Tanger 2016 permet l’expression d’une voix climatique de la Méditerranée dans les rendez-vous internationaux. Elle s’inscrit dans la continuité de la première Conférence Climat Méditerranéenne (intitulée « MedCOP21 »), organisée à Marseille en 2015, la MedCOP Climat !

Ses objectifs sont de favoriser l’échange, la discussion et la diffusion des initiatives locales et régionales. Et contribuer, par des propositions concrètes et partagées, à la construction d’une Méditerranée de projets.

Quatre clés prioritaires fondent la démarche « MedCOP Climat » :

  • La mobilisation des financements
  • La mobilisation de tous, au delà des réseaux traditionnels, stimuler et accompagner l’innovation.
  • Le développement des compétences, le renforcement des capacités : enseignement supérieur, éducation, formation.
  • La mutualisation, pour mettre en oeuvre l’économie circulaire, développer les transports collectifs, l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables.

Il est temps d’agir… Il faut privilégier les partenariats entre les riverains de la Méditerranée, pour

  • Sauvegarder le patrimoine maritime et terrestre naturel pour un avenir durable
  • Préserver la biodiversité maritime et littoral
  • Stopper la dégradation des forêts
  • Protéger des réserves d’eau douce limitées et en danger
  • S’engager dans la transition énergétique
  • Réduire la demande d’énergie
  • Agir sur les différents secteurs agricoles (cultures, élevage, pêche et aquaculture, forêts.

Rechercher