Médinas du Maroc du nord

Fes, Chefchaouen, Tetouan, Tanger, Asilah, Rabat

Localisation : Nord du Maroc. Voir la carte
Faisable octobre à mai – Dates sur mesure
Groupes : 2 pers min / max 10
Accompagnement : Chauffeur accompagnateur francophone
Hébergements : Maisons d’hôtes & hôtel***
Conditions : Accessible à tous

A partir de 520 € (hors aérien)

Voir nos autres voyages Voyages Culture

  • Médinas du Maroc du nord
  • Médinas du Maroc du nord
  • Médinas du Maroc du nord
  • Médinas du Maroc du nord

Ce voyage au Maroc fait la part belle aux médinas du Maroc, de la culturelle Fes à Tanger la cosmopolite, en passant par les montagnes du Rif, Chefchaouen, Tétouan et Asilah . Des médinas du Nord encore peu connues et pourtant si belles !

Avec la médina de Fès, un labyrinthe où les mules ont du mal à se croiser, alors que Meknès s’ouvre en larges perspectives. Plus au nord, vous attendent les médinas du Nord encore méconnues : Chefchaouen la coquette, Tétouan la blanche andalouse, Asilah la discrète. Et Rabat, avec la kasbah des Ouadaïa et le jardin andalou.

Fès, une ville magique qui possède la plus grande et la plus ancienne médina du monde arabe, rythmée par une vie artisanale et culturelle bouillonnante. Si la médina de Meknes est plus modeste, son grand marché couvert est un régal pour les sens .En continuant vers les montagnes du Rif, Chefchaouen réjouit le regard avec ses ruelles teintées de vert, bleu, mauve, avec un charme architectural qui reflète les empreintes des civilisations andalouses.

Pour rejoindre Tanger, nous passerons par Tétouan l’arabo-andalouse surnommée «la Blanche». A Tanger, découvrez le grand souk où les paysannes en « fouta » mêlent leurs silhouettes aux étals colorées. Avant de rejoindre Asilah une petite ville située sur la côte atlantique. Trois portes monumentales et un passage discret permettent d’entrer dans sa discrète médina.

Et pour finir notre découverte des médinas du nord, Rabat, avec Salé sur la rive droite du Bou Regreg qui est une vaste médina enfermée derrière ses remparts ocre-rose. Une de ses portes, Bab el Mrisa -la porte du petit Port- a été construite pour laisser entrer les bateaux corsaires au coeur de la cité.

Voici un superbe rendez-vous avec les médinas du Maroc du nord. Un voyage au Maroc, de senteurs et de couleurs !

Organisation du voyage

  • Jour 1 – Rabat ou Fes

    Envol à destination de Rabat et transfert immédiat à Fes. Diner libre et nuit en maison d’hôte.

  • Jour 2 : Fès

    Capitale culturelle et spirituelle, ville millénaire, on se laisse emporter facilement à travers son histoire, grâce à ses nombreuses mosquées, medersas, murailles et remparts, portes fortifiées, mausolées, palais et places.

    Visite avec guide. La nécropole des Mérinides, la médersa El Attarin, la zaouïa de Moulay Idriss, les quartiers des Andalous et l’admirable Karaouyine vous fourniront les points de repère nécessaires à un regard sur l’héritage historique et religieux de la cité fassie. Déjeuner dans un restaurant marocain avec votre guide. Diner et nuit en maison d’hôte.

    Fès est aussi une ville envoûtante qui se vit à travers l’ambiance des souks !
    Perdez-vous dans le dédale coloré, bruyant, aux parfums savoureux ou délicats et laissez-vous porter par vos sens… Ne manquez pas le souk au henné pour découvrir tous les secrets traditionnels de beauté orientale. Pour le régal des sens, passez par le souk el-Attarine, un concentré magnifique de toutes les couleurs et senteurs des épices. Et pour échapper aux odeurs tenaces du quartier des tanneurs, montez en haut des terrasses des magasins de maroquinerie d’où la vue est panoramique sur les bassins de teinture multicolores si photogéniques. Diner libre. Nuit en maison d’hôte.

  • Jour 3 : Fès - Meknes (60 km)

    Départ pour Meknès, cité impériale du Sultan Moulay Ismail, contemporain de Louis XIV. A découvrir avec votre guide : le Palais Jamaï, Bab El Mansour, le tombeau de Moulay Ismaïl, Hri Essaouani, les écuries royales et la médina, classée comme celle de Fès au patrimoine de l’Unesco.

    N’oubliez pas le grand marché couvert qui est un régal pour les sens avec ses paniers d’épices, ses étals d’olives multicolores, ses montagnes d’oranges, ses tas de menthe parfumée. Déjeuner dans un restaurant marocain. Dîner et nuit en maison d’hôte en pleine médina.

  • Jour 4 : Meknès - Chefchaouen (210 kms)

    Vous quittez Meknès vers le nord. A moins de 30 Km, le site de Volubilis offre les plus beaux vestiges romains du Maroc, remarquables notamment pour ses mosaïques. A visiter avec de continuer ver le Rif.

    Chefchaouen réjouit le regard avec ses ruelles teintées de vert, bleu, mauve, charme architectural qui reflète les empreintes des civilisations andalouses. Ses habitants, descendants des « Moriscos », s’enorgueillissent de leur merveilleuse cité.

    Dîner et nuit en maison d’hôte au coeur de la médina.

  • Jour 5 : Chefchaouen – Tétouan - Tanger (280 kms)

    Pour rejoindre Tanger, nous passerons par Tétouan l’arabo-andalouse, surnommée «la Blanche». Construite à l’époque des mérinides en 1307, elle était le point de départ des bateaux corsaires, vu sa position stratégique. La ville a connu son apogée à l’époque du sultan Moulay Ismail, au 18ème siècle.

    Chassés d’Espagne, les musulmans d’Andalousie, les ‘andalous, s’y sont réfugié dès le début du XVIe siècle et ont recréé à Ttouan le raffinement des cités de l’Espagne musulmane. Elle a conservé son âme andalouse qui fait d’elle la plus hispano-mauresque des villes marocaines.

    A visiter le souk El Hot connu pour ses belles poteries ; celui des tanneurs ou le marché des tissus où des femmes rifaines vêtues de leur costume traditionnel, vendent leurs pièces de tissus rayés rouge, blanc et bleu, typiques du Rif. Ne manquez pas sur la place Hassan II (FEDDANE) le palais royal bâti au XVIIème siècle et restauré au 20e siècle.

    Déjeuner avant de continuer sur Tanger, où nous nous installerons pour 2 jours dans un lieu historique construit par la société Eastern Telegraph Company, dans le quartier Kasbah.

    Avec le développement du télégraphe, les anglais ont relié Tanger et Gibraltar par un câble télégraphique. Ils ont construit en 1884 le bâtiment actuel pour y installer ses bureaux et accueillir leurs hôtes.

  • Jour 6 : Tanger

    La légende herculéenne lui a donné le nom de Tanga, la femme ou la fille d’Antée, car Hercule se serait reposé dans les grottes du Cap Sartel. Terre de passage, car Phéniciens, grecs, carthaginois, romains, tous les peuples de la méditerranée se succédèrent à Tanger. Carrefour maritime, Tanger sera le portail diplomatique du Maroc au début du XXe siècle. Avec son statut « spécial » de ville franche elle sera le lieu de tous les trafics.

    Tanger la mythique, a aussi attiré de nombreux artistes et écrivains, comme Delacroix, Saint-Saëns, Pierre Loti, Matisse, Van Dongen, Tenesse William, Paul Morand, Jean Genet, Joseph Kessel, William Burroughs ou Paul Bowles ; elle vous invite à la découverte de ses muses. Suivez leur traces, entrez dans Tanger par la grande porte, celle de Bab Erraha ; elle vous mène vers un panorama inoubliable sur la ville et sur la baie. Ecoutez monter la rumeur du port et de la casbah.

    Découvrez avec votre guide le Grand Socco si cher à Joseph Kessel, dominé par le minaret en faïences polychromes de la Mosquée Sidi Bou Abid (construite en 1917). Promenez-vous dans le grand souk où les paysannes en « fouta » rayée rouge et blanc, coiffées de leur large chapeau à pompons, mêlent leurs silhouettes aux étals colorées des fruits, des poteries ou des tissus. Profitez des nombreuses terrasses avec vue sur les toits de la ville, des restaurants typiques ou des adresses originales dédiées aux produits naturels et plantes médicinales. Déjeuner dans un restaurant marocain avec votre guide. Dîner et nuit à votre maison d’hôte sur les hauteurs de la ville, dans le quartier Kasbah

    N’oubliez pas de prendre le thé à la menthe, les délicieuses cacahuètes grillées ou la bissara au café Anfa, avec ses terrasses surplombant la mer et vue sublime sur le détroit de Gibraltar. C’est dans ce café mythique que s’est construite en partie la légende de Tanger. De Paul Bowles à Mohamed Choukri, des Beatles aux Rolling Stones, Jimi Hendrix, Sean Connery et bien d’autres, tous les amoureux de l’âme tangéroise sont venus ici bavarder, écrire, peindre, boire le thé à la menthe ou fumer la chicha.

  • Jour 7 : Tanger – Asilah - Rabat (280 Kms)

    “Azayla”, comme prononcent les habitants du Rif, est une petite ville située sur la côte atlantique à 40 km au Sud-Ouest de Tanger.

    Elle fut d’abord une ville carthaginoise puis romaine. En 1471, elle connut une invasion portugaise, jusqu’à sa libération en 1589, par le Sultan Saâdien Ahmed El Mansour. Il en reste ses remparts, édifiés au XVe siècle par les portugais. Plus tard, les Espagnols en prennent possession, avant qu’elle soit libérée par Moulay Ismaîl en 1691.Trois portes monumentales et un passage discret permettent d’entrer dans sa discrète médina.

    Déjeuner en cours de route, avant de terminer notre voyage à Rabat.

    Capitale administrative du Royaume, Rabat, la ville des andalous doit son nom au rocher des Oudaïas.

    Rabat-Salé est un ancien comptoir carthaginois et romain. Salé, la ville portuaire sur la rive droite du Bou Regreg est une vaste médina enfermée derrière ses remparts ocre-rose. Une de ses portes, Bab el Mrisa -la porte du petit Port- a été construite pour laisser entrer les bateaux corsaires au coeur de la cité.

    Diner libre et nuit au riad Alia situé dans la médina près de la fameuse « rue des consuls ». Profitez de votre soirée pour découvrir en toute liberté la Kasbah des Oudaïa et ses beaux jardins andalous tout proches qui rappellent le temps où la ville a servi de refuge aux Moriscos chassés d’Andalousie.

  • Jour 8 – Rabat. Départ

    En fonction de votre horaire de vol, transfert aéroport et départ


Demander un devis
Voir tous nos Tarifs

Rechercher