Fossiles du Maroc

Fossiles, gravures rupestres

Localisation : Ouest du Maroc. Voir la carte
Faisable octobre à mai – Dates sur mesure
Groupes : 4 pers min / max 10
Accompagnement : Chauffeur accompagnateur francophone & guide qualifié
Hébergements : Maisons d’hôtes & hôtel***
Conditions : Accessible aux clubs

À partir de : 640  (hors aérien)

  • Fossiles du Maroc
  • Fossiles du Maroc
  • Fossiles du Maroc
  • Fossiles du Maroc

Ce circuit Fossiles au Maroc est une véritable initiation à la découverte de la mémoire de la terre et de la vie. Avec découverte des fossiles du sud marocain mais aussi des gravures rupestres

Dans le sud marocain vous visiterez des sites qui révèlent une faune marine vieille de 540 millions d’années, une faune continentale où trônent les dinosaures, mais vous découvrirez aussi de superbes gravures rupestres révélant la présence de l’homme à l’âge de bronze.

Visite géologique de la carrière d’Erfoud pour trouver orthocéras et goniatites.

Les Orthoceras sont des mollusques céphalopodes, ayant vécus dans les mers de l’ère Primaire, leur coquilles allongées ne font pas penser au premier abord à un céphalopode classique, enroulé comme les ammonites, nautiles ou Goniatites, mais c’est bien un « cousin » de ces derniers. Dans certains gisements comme au Maroc, leur taille peut atteindre plus de 2 mètres. Comme tous les Céphalopodes il s’agissait probablement de prédateurs de crustacés, voir de petits poissons.

Le site d’Erfoud est mondialement connu pour ses fossiles de céphalopodes. Il est d’ailleurs exploité pour fournir les collectionneurs et les bourses aux minéraux. Rencontre avec les mineurs

Vers la palmeraie de Saf-Saf, recherche de pseudo-stromatolites, dents, ossements fossiles, dans un terrain agrile- sableux.

Les stromatolites sont des roches formées par des bactéries qui s’encroûtent grâce à des sédiments en suspension dans l’eau. Les plus anciens spécimens connus sont âgés de 3.5 milliard d’années. A cette époque, l’atmosphère de la Terre était très pauvre en oxygène. Les bactéries responsables de la formation des stromatolites tiraient de la lumière l’énergie nécessaire à la synthèse de leurs constituants organiques ; filamenteuses elles n’utilisaient pas d’oxygène. L’un des intérêts principaux des stromatolites, c’est qu’ils nous ramènent non loin de l’origine de la vie.

Puis une incursion aux mines de Taouz proches de notre campement dans le désert. L’occasion de de trouver aragonite, vadinite rouge. Mais aussi des fossiles appartiennant au crétacé supérieur, soit environs 95 millions d’années. De nombreuses espèces ont été découvertes sur les gisements de Taouz . Parmi ces fossiles, des dinosaures, des crocodiliens, des tortues et des poissons osseux. Il arrive assez souvent que l’on trouve de grosses dents de crocodiles. L’occasion aussi d’admirer sur les flancs de la montage de superbes gravures rupestres

Et pour finir de remplir votre besace, les trilobites d’Alnif, des fossiles marins ayant vécu durant le Paléozoïque, et les orthoceras de l’oasis de Nkob. Sans oublier le site de Ait Ouazik, témoignage de la période où le désert était une immense savane.

Un voyage au Maroc qui allie passion des fossiles, visites de sites et rencontre avec les mineurs, sans oublier la découverte des magnifiques paysages du grand sud marocain où l’on découvre de nombreuses gravures rupestres.
Un voyage destiné aux amateurs ou clubs, avec accompagnateur spécialisé.

 

Organisation du voyage

  • Jour 1 – Ouarzazate

    Envol à destination de Ouarzazate. Diner libre et nuit en hotel***

  • Jour 2 : Le sud marocain

    Départ vers le grand sud en direction de la palmeraie de Skoura, créée au XIIe S. par Yacoub El Mansour. Elle est parsemée de nombreuses forteresses de terres ressemblant à de gigantesques châteaux de sable, comme dar Aït Sidi El Mati ou la casbah Amerhidil.
    La route file ver la vallée des roses et le Dadès, comme un trait noir au milieu d’une palette d’ocres intenses. Les chemins se croisent et se perdent vers les montagnes du Haut Atlas ou les cimes du djebel Sarhro. Puis le paysage change. L’herbe se raréfie, l’oued se transforme en ruisseaux ou en cascades. Et les contreforts de l’Atlas apparaissent, abrupts, avec les gorges du Dadès.

    En continuant vers la palmeraie de Tinghir, les gorges s’enfoncent dans la montagne à travers des falaises impressionnantes. A Todra, vous voilà face à deux falaises à pic de 300 mètres de haut, séparées par un étroit couloir d’une vingtaine de mètres : un spectacle inoubliable à photographier.

    Déjeuner en cours de route ou pique-nique dans la palmeraie de Tinghir, avant de continuer sur Erfoud. Installation à la ferme auberge Merzane, sur le site de la carrière des orthocéras et goniatites bien connue de tous.
    Selon l’horaire d’arrivée, nous prendrons le premier contact avec le terrain du primaire riche en fossile Orthoceras et goniatite incrusté dans un calcaire marbrier
    Repas du soir et nuit sous tente berbère ou à la Ferme auberge Merzane.

  • Jour 3 : La Carrière d’Erfoud

    Journée consacrée à la visite géologique de la carrière d’Erfoud. Rencontre avec les tribus berbères sédentarisées sur le site. L’exploitation des roches fossilifères de la région est leur principale source de revenus.
    Prospection des zones du dévonien inférieur à orthocéras et goniatites ainsi que des zones à crinoïdes, du cambrien. Toute l’histoire de l’évolution géologique depuis le primaire y est gravée, ce qui en fait une région très attirante pour les géologues amateurs et professionnels.
    Déjeuner pique-nique sur le terrain de fouilles (ou dans la montagne, sur les terres des parents de Brahim, notre guide local). Repas du soir et nuit à la ferme-auberge Merzane

  • Jour 4 : De la carrière d’Erfoud à la palmeraie Saf-Saf.

    Arrêt au djbel Amjoud où nous chercherons dans l’ordovicien : goniatites, orthocéras, coraux et concrétions. Pique-nique sur un site de recherche ou sur « la chaussée des géants ».

    Recherche de pseudo-stromatolites, dents, ossements fossiles, dans un terrain argile- sableux supposé être l’ancien delta d’un grand fleuve traversant la région vers le jurassique (les dépôts entrecroisés montrent le changement du lit de la rivière de temps à autres, région très riche au niveau de la faune fossile.

    Repas du soir préparé par nos hôtes marocain et nuit en bivouac dans la palmeraie de Saf-Saf, si le temps le permet, sinon retour à la ferme-auberge.

  • Jour 5 : De la Palmeraie Saf-Saf aux mines de Taouz

    Lever tôt le matin pour profiter du lever de soleil sur les dunes de Merzouga avant de partir à la recherche des minéraux de plomb, de cuivre d’hématite et d’aragonite … sur les mines de Taouz dans le massif de l’Ougnate faisant partie de l’anti-Atlas oriental ( continuité du djbel Saghro )
    Repas du midi pris sur le site de la mine de Taouz.
    Retour par piste à Rissani, où nous en profiterons pour visiter le tombeau de Moulay Ali Cherif le fondateur de la dynastie alaouite. Si nous avons le temps, visite des souks de l’ancienne Sijilmassa, grande capitale économique berbère.
    Repas du soir et nuit à l’hôtel Kasbah Asmaa à Rissani (ou similaire)

  • Jour 6 : De Rissani à l’oasis de Nkob

    Départ de Rissani en direction d’Alnif A Mecissi. Nous prendrons la piste à gauche en direction du gîte de la gorge (62 km) Avant l’arrivée au gîte nous prendrons à droite la piste conduisant à la montagne où se trouve la zone de trilobites et autres fossiles. Recherche des trilobites et autres fossiles…Pique-nique sur le terrain

    Retour à Mecissi par la piste, puis nous prendrons la direction de Tazzarine. Avant cette bourgade, nous prendrons la piste à gauche qui nous conduira 7,5 km plus loin à un important gisement d’orthocéras en exploitation. Exploration de la carrière et recherche des orthocéras.

    Nous pourrons voir également les gravures rupestres de Ait Ouazik, témoignant de l’activité pastorale dans la région à l’âge du bronze.
    Repas du soir et nuit à l’oasis de N’Koob

  • Jour 7 : De l’oasis de N’Kob à Ouarzazate

    Cette étape nous emmènera vers la vallée du Draa avant de traverser l’anti Atlas au niveau du djbel Saghro (col de Ait Saoun). A la borne Km25 en direction de Ouarzazate (ou la borne km45 en venant de Agdz) nous trouverons de part et d’autre de la route, un affleurement très riche en algues fossilisées, stromatolites remontant au précambrien (570MA). Cette couche est nommée par les géologues « série de Ouarzazate » Repas du soir et nuit en hôtel***

  • Jour 8 – Ouarzazate. Départ

    En fonction de votre horaire de vol, transfert aéroport et départ

Réserver

Rechercher